Willy Bouara : « Travail et investissement pour obtenir la montée en D1 »

Arrivé cet été en provenance de l’US Orléans Loiret Football, Willy Bouara, l’entraîneur de notre équipe Séniors 3, revient avec nous sur le début de saison de notre formation actuellement en tête de sa poule en D2.

Vous avez connu vos débuts dans le football au FC Saint-Jean-le-Blanc, racontez-nous votre parcours.

Effectivement, j’ai été joueur au club. Je suis arrivé quand j’étais en sixième, donc des -13 ans aux -18 ans. J’ai ensuite joué une saison à l’USO en -18 ans, puis j’ai connu le monde Séniors dans les clubs de Sandillon, Saint-Jean-le-Blanc et La Chapelle-Saint-Mesmin.

J’ai fait mes premiers pas d’éducateur à l’US Orléans Loiret Football en accompagnant comme dirigeant Farid Kebsi, actuellement entraîneur de la D2F à l’USO, qui encadrait à l’époque les U19 DHR. Je l’ai suivi quand il a intégré la section féminine du club, où on m’a d’abord confié les U19F, puis l’équipe réserve en R2F puis en R1F, tout en obtenant le diplôme du Brevet de Moniteur de Football (BMF) en 2018.

Pourquoi avoir répondu favorablement à rejoindre le projet du FC Saint-Jean-le-Blanc ?

Après avoir passé plusieurs saisons avec un public féminin, j’avais l’envie d’un nouveau challenge avec une équipe masculine. J’ai été contacté par Emmanuel Jemili, l’entraîneur de la N3, qui m’a présenté le projet auquel j’ai tout de suite accroché, avec un objectif sportif de monter en D1 à l’issue de la première saison avec l’équipe.

Comment jugez-vous ce début de saison avec votre groupe ?

Le début de saison est très intéressant et positif, avec trois victoires et un match nul sur les quatre premiers matchs de championnat de la saison. Nous avons donc bien entamé cette saison avec cet objectif en tête, malheureusement freiné par cette pandémie. Je connais et suis conscient des contraintes d’encadrer une équipe 3 : des effectifs conséquents en séance et être dépendant des descentes de joueurs de groupes supérieurs pour les matchs du week-end. J’apprécie le fait que les joueurs soient réceptifs à mon discours, affichant une forte assiduité à l’entraînement (20 à 22 joueurs présents par séance). Cela prouve une grande motivation de leur part, par le travail et l’investissement pour obtenir la montée en D1 en fin de saison. Nous faisons un très bon début de saison, avec une entrée réussie en Coupe Paul Sauvageau (4-0 contre Boynes). La coupe me permet de donner du temps de jeu à tous, et je voudrais que nous fassions un long parcours en Coupe, uniquement avec des joueurs du groupe 3 pour valoriser leurs semaines de travail.

Comment allez-vous gérer cette coupure avec le reconfinement et l’arrêt de la pratique ?

Nous gardons un contact régulier entre les entraîneurs des équipes Séniors et nous avons envoyé un planning de maintien à respecter, des programmes de renforcement musculaire et des petits ateliers, pour garder les joueurs en alerte et se préparer à une éventuelle reprise. On communique beaucoup entre les entraîneurs sur la conduite à tenir avec nos joueurs. J’ai confiance en mes joueurs pour qu’il se tiennent prêt au retour à la compétition car ils gardent en tête l’objectif, qui est aussi le mien. On doit mettre un maximum de moyens pour s’en rapprocher, que ce soit les joueurs, les entraîneurs et le club.

J’en profite pour faire passer le message à tous : respectons les gestes barrières, évitons de sortir et protégeons nos proches, pour, ensemble, retrouver une vie saine dans les prochains mois.

Crédit photos & Entretien : Damien Carré